Évaluation des mélanges fourragers complexes pour la mise en réserve sur pied pour leur rendement et leur valeur alimentaire

Titre du projet : Évaluation des mélanges fourragers complexes pour la mise en réserve sur pied pour leur rendement et leur valeur alimentaire

Année de réalisation : 2016-2018

Chercheurs impliqués :

  • Carole Lafrenière, Université du Québec en Abitibi-Témiscamigue
  • Robert Berthiaume, Valacta
  • Julie Lajeunesse, Agriculture et Agroalimentaire Canada – Normandin
  • Nicolas St-Pierre, Agrinova – Recherche et innovation en agriculture

Programme projet de recherche orientée en partenariat : agriculture nordique II – 2e concours

Financement octroyé par le FRAN-02 : 27 382 $

Montant total du projet : 267 000 $

 

Objectifs : La production de veaux d’embouche repose presque essentiellement sur l’utilisation des fourrages pâturés et récoltés. Un des principaux défis de ces entreprises est de diminuer les coûts de production reliés à l’alimentation lesquels représentent près de 50 % des charges variables et 70 % de ces charges sont attribuables à la récolte pour l’hivernage des animaux. Une bonne stratégie pour diminuer les coûts de production serait d’optimiser l’utilisation et la qualité des pâturages. Le projet vise à prolonger la saison de paissance à l’automne en utilisant la technique de mise en réserve sur pied avec des mélanges complexes (luzerne + 4 graminées). Cette étude regroupe trois sites dans l’est du Canada dont les objectifs sont de :

  •  Déterminer l’effet des mélanges complexes, de la période d’accumulation et des sites géographiques (Normandin au Québec, Nappan en Nouvelle-Écosse et New-Liskeard en Ontario) sur la concentration en minéraux pour la paissance en septembre et en octobre;
  •  Déterminer l’impact économique du contenu en minéraux avec l’augmentation de la saison de paissance en septembre et octobre pour des entreprises de veaux d’embouche.

Résultats attendus et retombées escomptées : Les résultats générés par ce projet augmenteront les connaissances sur le potentiel des mélanges complexes de plantes de climat frais pour la mise en réserve sur pied pour les conditions du Saguenay-Lac St-Jean mais aussi pour les conditions de l’est du Canada. Ils permettront également de déterminer le ou les meilleurs mélanges, la période d’accumulation nécessaire pour assurer une bonne paissance. La détermination des concentrations en minéraux sur ces mélanges à l’automne servira à optimiser la nutrition minérale pour la paissance dans ces conditions.

Les producteurs de veaux d’embouche du Saguenay-Lac-St-Jean auront ainsi accès à une nouvelle stratégie pour prolonger la saison de paissance à l’automne. Pour la ferme bovine de veaux d’embouche, cette technique avec des mélanges complexes augmentera le nombre de jours de paissance tout en diminuant les quantités de fourrages récoltées nécessaires pour l’alimentation en enclos. Cela aura un impact positif significatif sur la diminution des coûts d’alimentation tout en assurant des rendements élevés et une bonne valeur alimentaire. Avec une hypothèse d’un allongement de la saison de paissance de 60 jours, cette stratégie génèrerait des économies de 877 000 $ pour la région du Saguenay-Lac-St-Jean. Des économies supplémentaires pourraient être réalisées avec une meilleure complémentation en minéraux. Cela peut, à moyen long terme, avoir un impact important sur la rentabilité de l’entreprise.

Pin It on Pinterest

Share This
Abonnez-vous à notre infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez mensuellement des informations pertinentes relatives au créneau et ses partenaires ; projets, activités, opportunités d’affaires, nouvelles d’intérêt et plus encore !

You have Successfully Subscribed!